• warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'theme_filefield_formatter_default' not found or invalid function name in /home/clients/423e5c6b83e0757be09cb0371879d008/orlando/includes/theme.inc on line 669.
  • warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'theme_filefield_formatter_default' not found or invalid function name in /home/clients/423e5c6b83e0757be09cb0371879d008/orlando/includes/theme.inc on line 669.
  • warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'theme_filefield_formatter_default' not found or invalid function name in /home/clients/423e5c6b83e0757be09cb0371879d008/orlando/includes/theme.inc on line 669.

Oster-Oratorium et Magnificat

Johann Sebastian Bach (1685 - 1750)

L’Oratorio de Pâques de J.S. Bach illustre bien le génie que mettait ce compositeur à adapter et transformer successivement ses œuvres vocales. Datée de février 1725, la composition originelle est une cantate d’anniversaire, sur un texte profane. Il semble bien que, à ce moment-là, Bach ait déjà eu en tête la destination finale de l’œuvre car, le 1er avril de la même année, l’Oratorio est joué pour la première fois lors de la célébration du jour de Pâques. Les années suivantes, Bach va remanier plusieurs fois sa composition, jusqu’à sa version définitive, terminée après 1740.  Dans la première version, les solistes portent les noms de personnages bibliques: Maria Jacobi (soprano), Maria Magdalena (alto), Petrus (ténor) et Johannes (basse). Par la suite, Bach va supprimer ces noms, tout en conservant le texte d’origine. Il s’agit donc bel et bien d’un oratorio, dont la forme se rapproche de celle des Passions ou de l’Oratorio de Noël, sans en avoir toutefois la durée monumentale. On retrouve l’alternance typique de chœurs, récitatifs et airs, et un orchestre riche en couleurs, avec cordes, flûtes, hautbois, basson, trompettes et timbales. Dans l’Allemagne luthérienne, le Magnificat, le chant de Marie, pouvait être chanté en  latin ou dans une traduction allemande. A Leipzig, le texte latin était réservé aux grandes fêtes de l’année liturgique: Noël, Pâques et la Pentecôte. C’est le jour de Noël que fut créé le Magnificat. L’œuvre sera ensuite reprise régulièrement jusqu’à la mort du compositeur. Sa majesté, sa joie profonde et sa superbe instrumentation ont contribué à en faire l’une des œuvres chorales les plus populaires du répertoire.

 

Programme du concert

 

 

 

Informations pratiques

Dates et lieux

08.04.2012 - 17h00
09.04.2012 - 19h30

ARTISTES
Laurent Gendre: Directeur


Miriam Feuersinger: Soprano

Ruth Sandhoff: Alto

René Perler: Basse

Jakob Pilgram: Ténor

  • Ce jeune ténor est soutenu par le Pour-cent culturel Migros

 

Freitagsakademie

 

Ensemble Orlando Fribourg: Claire Cuennet (S) Regina Dahlen (S) Eve Kopli Scheiber (S) Pauline Persoud (S) Salomé Zangerl (S) Anne Zwick-Vuilleumier (S) Christiane Jacobi (A) Pierre Kolly (A) Javier Robledano Cabrera (A) Cristina Rosário (A) François Bataillard (T) Michel Freund (T)  Eduardo Vallejo (T) Richard Helm (B) Alexander Kilchör (B) Erwin Schnider (B) Nicolas Wyssmueller (B) 

Billetterie

Concert du 8 avril à Fribourg 

Fribourg Tourisme: Av. de la Gare 1, 1701 Fribourg, Tél. 026 350 11 00, spectacles [at] fribourgtourisme [dot] ch

Ouverture de la billeterie: 19 mars 2012

Prix des billets

Catégorie I: CHF 50.-
Catégorie II: CHF 35.-
Etudiants: CHF 15.- (à la caisse du soir uniquement)
Réduction: CHF 10.-

 

Le tarif réduit est accordé aux membres de l'Association Pro Orlando (la liste des ayant droit est déposée à Fribourg Tourisme), aux étudiants, apprentis  et chômeurs, aux personnes bénéficiant de l’AVS et de l’AI ainsi qu'aux détenteurs de la CarteCulture de CARITAS Fribourg. La pièce de légitimation est à présenter lors de l’achat des billets.

 

Concert du 9 avril à Berne: Kulturticket

 

Ces deux concerts sont soutenus par les organismes suivants:

 

Critiques

Freiburger Nachrichten, 10.04.2012, I. Lehmann
Berner Zeitung, 12.04.2012, Oliver Meier
Dossier de presse